Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 22:24

Notre façon de pensée modifie la réalité

 

 

Croire en l'autre l'aide à réussir

 

 

Des rongeurs plus intelligents si on croit en eux... des élèves aux meilleurs résultats si on pense qu'ils peuvent y arriver : les recherches de Rosenthal montrent comment notre façon de voir le monde le modifie.

 

Dans les années 1960, Rosenthal1 dirigea une expérience capitale2 avec deux groupes de six étudiants de la façon suivante : chaque étudiant apprend à un rat à traverser un labyrinthe pour rongeurs et ensuite on chronomètre3 la traversée pour chaque animal.

Mais alors que tous les rats de l'expérience sont identiques, Rosenthal fait croire aux six premiers étudiants qu'ils ont chacun des "super-rats", sélectionnés pour leur intelligence exceptionnelle, et aux six autres étudiants que chacun de leur rat est taré4 et qu'il n'y a pas grand chose à en attendre.

Alors, quels résultats obtient-on ?

Seront-ils identiques comme les 12 rats en réalité ?

Ou la croyance que l'on porte dans la capacité d'apprendre influence-t-elle les choses ?

 

Eh bien les soi-disant super-rats ont d'excellents résultats, tandis que les pseudo-tarés ont des résultats faibles, certains ne franchissent même pas la ligne de départ pour se rendre dans le labyrinthe...

 

Tous ces rats étant pourtant identiques, Rosenthal rechercha l'origine de ces différences.

Elle se trouve dans la façon dont les personnes ont évoqué5 leurs animaux.

Les étudiants croyant leurs rats intelligents les ont traités en conséquence. Ils ont été sympathiques, chaleureux et amicaux avec eux, les autres moins (jusqu'à antipathiques, froids ou inamicaux).

C'est juste la façon dont on a considéré, dont on a pensé les rats qui a changé et du coup la façon d'entrer en relation avec.

 

Ces résultats sont importants.

« Cela serait-il semblable avec des humains ? », s'interroge le professeur Rosenthal.
Il renonce à faire croire que certains élèves sont nuls : si d'aventure
6 cela marchait comme avec les rats, leurs résultats risqueraient baisser. Peut-être certains ne viendraient même plus à l'école !
Il va donc faire l'expérience en faisant croire à des enseignants qu'ils ont de super-élèves, pour voir si cela modifie, ou non, les résultats.
Croire en la possibilité de bons résultats, d'en attendre, va-t-il favoriser leur apparition ?
7
Si oui, les élèves seront bénéficiaires. Sinon, on ne déplorera aucun méfait.

Rosenthal choisit alors une école difficile8 dans un quartier très pauvre où vivent de nombreux immigrés. Il se fait passer pour un professeur d'une prestigieuse université9, menant une recherche sur l'idée que l'intelligence est innée10 mais peut prendre du temps pour se manifester11 : certains élèves auraient ainsi de mauvaises notes car leur intelligence n'a pas encore assez murie, mais cela changera avec le temps.
Rosenthal fait donc passer des tests à des jeunes (pour revenir les faire en fin d'année).
Et pour un jeune sur cinq, il leur met d'excellents résultats à la place des vrais.

Pour faire croire aux professeurs qu'ils ont de "super élèves ", il met tous les résultats (dont les truqués) dans une enveloppe avec une lettre destinée à un chercheur universitaire mais fait semblant de se tromper d'adresse en mettant celle de l'école. Croyant à une erreur de courrier, les professeurs sont ainsi au courant des résultats.

À la fin de l'année scolaire, Rosenthal revient faire les tests aux élèves. Les soi-disant "super élèves" ont mieux progressé que les autres, tant scolairement que sur les tests.
Les enseignants ont considéré autrement ces élèves et cela a changé les choses.

Croire en l'intelligence de l'autre l'aide à réussir à la montrer.
Il en est de même pour nous. En chacun de nous sommeille une intelligence unique, une vision originale du monde et de la vie. Croire en notre grandeur nous aidera à l'accomplir. Alors... croyez-y et bonne pratique ;-)

Frédéric Rava-Reny
© F. C. Rava-Reny, 20/07/2009, http://www.rava-reny.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Robert Rosenthal, né en 1933, enseigne la psychologie à Université Riverside de Californie.

 

2. Capitale : importante.

 

3. Chronométrer : mesurer le temps.

 

4. Taré : ici, dans les deux sens du mot :
a. qui a une tare et
b.. fou, ridicule, stupide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Évoquer (GM) : ici la façon dont la personne a pensé à l'animal, la représentation qu'il s'en donne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Si d'aventure : si jamais.

 

 

 

 

 

7. Ce genre de phénomène où la croyance en quelque chose l'engendre s'appelle "prophétie auto réalisatrice". Le proverbe tibétain « De la dent d'un chien peut jaillir la lumière » décrit un fait identique.

 

8. Oak School, en français, "l'école des chênes", peut-être parce que les élèves passaient pour des glands... ;-)

 

9. Harvard

 

10. Inné : qui est là à la naissance, qui ne s'apprend pas.

 

10. Théorie de l'éclosion tardive du QI.

 

 

9. Cet article fait partie d'une série publiée sur http://www.gestionmentale.net

 

 

 

 

Idées, commentaires, réactions ?...

À tout de suite sur le http://fr.groups.yahoo.com/group/gestion-mentale
gestion-mentale !

Partager cet article

Repost 0
Published by gestionmentale.over-blog.fr - dans Motivation
commenter cet article

commentaires

top gun fishing charters 09/09/2014 14:08

The world is truly amazing. But they world can be the worst place too. What matters the ability of yours to see the world through your own eyes. It is an incredible combination of mind and the external surroundings. Thanks for sharing your views.