Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 17:03

La production graphique est une des quatre natures de production (avec orale, écrite et gestuelle).

Certaines personnes trouvent le sens de leur activité mentale dans une production graphique.

Les empêcher de dessiner, ne pas cultiver le graphisme est aussi préjudiciable pour ces personnes que d'interdire à d'autres d'écrire ou de parler.

Les encourager à développer leur culture graphique, c'est leur permettre de donner vie à leur intériorité, d'évoquer et donc d'apprendre et de se construire.

 

Comme la production écrite, la production graphique a sa propre grammaire et son propre vocabulaire.

 

• Sens (grammaire graphique)

Un ouvrage magistral sur la bande dessinée peut être lu dès 14 ans, d'autant plus facilement qu'il est entièrement écrit en bandes dessinées :

Scot McCLOUD (1993), L'art invisible. Comprendre la bande dessinée, Vertige graphic (1999).

 

Pour les lecteurs plus avancés,

DUC (1982), L'art de la BD. Tome 1 : du scénario à la réalisation, Glénat (1982).

 

• Contenu (vocabulaire graphique)

Afin d'enrichir son vocabulaire graphique, les dictionnaires visuels, où les mots sont illustrés par l'image (et pas par une définition écrite), la collection des Visuel est utile : il y en a selon les âges, des bilingues, etc.

Exemple :

Jean-Claude CORBEIL, Ariane ARCHAMBAULT (1992), Le Visuel. Dictionnaire thématique français-anglais, Les éditions de l'Homme (1992).

 

• (ré) apprendre à dessiner

Ce n'est pas parce qu'on a l'oreille musicale qu'on est musicien, qu'on est beau parleur qu'on est grand orateur,qu'on a un bon sens de l'observation qu'on est bon dessinateur...

Il faut une connaissance de la technique.

Vous pouvez entendre intérieurement la plus divine des mélodies, si vous ignorez le solfège ou la technique d'un instrument, vous ne pourrez pas la faire partager aux autres dans le monde.

La technique sert à servir, non à asservir. Elle est un moyen souvent indispensable à l'expression de nos fins.

Aussi, même, et surtout, pour ceux dont le sens de l'activité mentale est dans le fait de produire, il sera vital de savoir dessiner.

Il existe plusieurs méthodes (souvent d'ailleurs favorables aux visuels ou aux spatiaux, alors qu'il existe des méthodes appropriées pour les auditifs ou les temporels).

En voici quelques unes.

• Dès 5 ans, la collection réalisée par Philippe Legendre, d'une quarantaire de titres, comme :

Philippe LEGENDRE (1992), J'apprends à dessiner, Fleurus (1992).
Philippe LEGENDRE (1999), J'apprends à dessiner chevaliers et châteaux forts, Fleurus (2007), environ 5,20 €

•  Pour ceux qui ont perdu confiance dans leur capacité de dessiner (dès 8 ans), ou qui aimeraient la consolider :

Quentin BLAKE (1999) & John CASSIDY (1999),  Dessiner. Une méthode pas comme les autres !, Nathan (2002), environ 9,90 €

 

• Pour les accompagnants, les enseignants et ceux qui veulent en savoir davantage...

• Sur ce qui se joue dans le graphisme comme conteneur de mouvement :

Jean François BILLETER (1989), L'art chinois de l'écriture, Skira (1989), bientôt réédité.

• Sur la grammaire de la BD, et la composition de la page (l'équivalent de la structure narrative) :

Renaud CHAVANNE (2005), Edgar P. Jacobs & le secret de l'explosion, P.L.G. (2005).

 

Merci de vos commentaires pour enrichir cet article !

F.C. Rava-Reny

Partager cet article

Repost 0
Published by gestionmentale.over-blog.fr - dans Applications
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de gestionmentale.org
  • Le blog de gestionmentale.org
  • : La gestion mentale dans tous ses états : être attentif, mémoriser, comprendre, réfléchir, imaginer n'auront plus de secrets
  • Contact

Recherche

Liens